Grammaire

VCONJ + TAI (-たい)


La structure "Verbe (base conjonctive) + TAI (DESU)" sert à traduire l'idée de vouloir faire quelque chose.

  • À l'affirmatif, elle ne s'utilise que pour parler de soi, de sa propre volonté (donc à la première personne du singulier ou du pluriel).
  • À l'interrogatif, on peut l'utiliser pour parler à la seconde personne (tu / vous).
  • À la 3ème personne (il  / elle), il faut utiliser TAGARU, ou -TAI suivi de NO DA.

Grâce à cette construction grammaticale, on peut donc traduire des phrases comme :

  • Je veux y aller
  • Je ne veux pas partir
  • J’ai voulu / Je voulais faire
  • Je n’ai pas voulu / Je ne voulais pas lui dire
  • Nous voulons savoir
  • Veux-tu y aller... ?

Notez la présence de DESU (です) entre parenthèses. Comme dans de nombreux autres cas en japonais, cette copule permet d'exprimer la politesse. En d'autres termes, ne l'utilisez pas en parlant à des amis, mais ne l'oubliez pas en parlant à votre professeur ou patron par exemple.

Cette structure se forme avec la base conjonctive du verbe (aussi appelée base connective). Référez-vous aux leçons sur les verbes dans les leçons progressives pour comprendre le fonctionnement et la conjugaison des verbes japonais si vous ne savez pas comment obtenir la base conjonctive d'un verbe. À cette base conjonctive, il suffit d'ajouter le suffixe -TAI (-たい).

((わたし))昨日(きのう)新聞(しんぶん)()みたい
(Watashi wa) kinou no shinbun o yomitai.
Je veux lire le journal d’hier.

Dans cet exemple, le verbe 読む (YOMU, lire) dans sa base conjonctive devient YOMI. Le suffixe -TAI s'y attache pour former notre structure. Quant au sujet (私), il est très souvent omis en japonais quand le contexte est clair (d'où sa position entre parenthèses).

日本(にほん)()きたいです
Nihon ni ikitai desu.
Je veux aller au Japon.

Contrairement à d’autres constructions qui laissent planer le doute sur le sujet lorsqu'il est omis, cette structure est très claire puisqu'elle ne s'emploie que pour parler de soi à l'affirmatif, et pour parler de son interlocuteur à l'interrogatif. Ci-dessous un exemple où le locuteur demande à son interlocuteur (le sujet est omis) :

(なに)したいです
Nani ga shitai desu ka.
Que voulez-vous faire ?

Forme négative et forme du passé

Si vous savez comment construire le passé et la forme négative des adjectifs en い, alors cette partie ne sera qu'une formalité pour vous.

Observons tout d'abord la forme négative. Comme les adjectifs en い, le suffixe -TAI se termine par い. Il faut supprimer ce い, et le remplacer par -KUNAI. Il est possible d'ajouter DESU (です) pour s'exprimer avec politesse.

歯医者(はいしゃ)()きたくない
Haisha ni ikitakunai.
Je ne veux pas aller chez le dentiste.

Pour la forme du passé, les choses sont pareilles, mais au lieu de remplacer い par -KUNAI, on le remplace par -KATTA (かった). Encore une fois, DESU est possible.

歯医者(はいしゃ)なりたかったです
Haisha ni naritakatta desu.
Je voulais devenir dentiste.

Plus compliqué maintenant : le passé à la forme négative... Le japonais fait partie des langues dites "agglutinantes", parce que de petits éléments peuvent se coller à d'autres éléments pour former du sens. En voici un bel exemple. Tout d'abord, on met le suffixe -TAI à la forme négative (-KUNAI). On voit que -KUNAI se termine également par い. Devinez ce qu'on en fait ? On le supprime pour y attacher la forme du passé -KATTA. 

En résumé, on part de -TAI pour terminer avec -TAKUNAKATTA. Et si ce n'est pas assez long, vous pouvez ajouter DESU aussi à la fin pour marquer la politesse !

()きたくなかったです
Ikitakunakatta desu.
Je ne voulais pas y aller.

Dans l'exemple ci-dessus, IKU (行く, aller) devient IKI à la base conjonctive. On ajoute -TAI pour obtenir -IKITAI, et enfin on applique les modulations que l'on a vues ensemble pour obtenir 行きたくなかった.

Informations complémentaires 

Les objets inanimés ne pouvant, par nature, pas avoir de volonté, la forme -TAI n’existe pas pour ARU (être, exister, en parlant d'objets). A contrario, il est possible de l’utiliser avec IRU (être, exister, en parlant d'êtres-vivants).  

(きみ)一緒(いっしょ)いたい
Kimi to isshoni itai.
Je veux être avec toi.

Enfin, les Japonais ont à cœur de ne pas brusquer leur interlocuteur, et de ne pas être trop directs. Dire "je veux" n'est donc pas toujours acceptable en japonais. Pour adoucir vos propos, et donc montrer plus d'humilité et de politesse, il est possible d'ajouter tout de suite après -TAI l'expression TO OMOIMASU (je pense que...), ou encore NO DESU GA (NO est contracté en N à l'oral). 

帽子(ぼうし)()いたいです...
Boushi o kaitai n desu ga...
Je voudrais acheter un chapeau.

Littéralement : Je veux acheter un chapeau, mais... (on laisse entendre que si ce n'est pas possible, ce n'est pas grave pour donner un ton plus cordial à la relation). 


Pour poster un commentaire, connectez-vous à votre compte

1
  Ecrit le 13 déc. 2016, 14:06:11 #11

Golassel



本当にありがとうご Shiroiookami-さん

Vu le niveau de cette leçon, je n'avais regardé que dans les leçons que j'ai déjà réalisé donc normal que je n'ai pas trouvé (^_^'). En tout cas, ça a été très instructif!
  Ecrit le 13 déc. 2016, 10:38:00 #10

Shiroiookami



La forme connective est la forme en い du verbe. Plus simplement forme polie sans "masu". C'est celle qui est le plus utilisée. (pour transformer un verbe en nom, ajouter un suffixe, la forme en -te, etc. aussi les formes honorifiques....)
Pour les verbes, c'est la ceinture orange 1er degré.
  Ecrit le 12 déc. 2016, 09:06:14 #9

Golassel



Bonjour, petite question sur la leçon: la base conjonctive (connective) correspond t'elle bien à la terminaison?
Et j'aimerais savoir où je peux trouver la leçon sur les verbes dans les leçons progressives? Je ne l'ai malheureusement pas trouvé...
  Ecrit le 3 avr. 2014, 06:58:35 #8

Nagahato



J'ai mal à la tête lol. Superbe leçon !
  Ecrit le 27 mars 2013, 17:01:02 #7

Element



C'est bien ça, "Vconj + tagaru " (base conjonctive + tagaru) à la 3 ème personne pour indiquer un désir apparent chez un tiers.
Kare wa jitensha wo kaitagatte imasu.
Après dans certains cas -tai est toléré comme ici
Kare wa jitensha wo kaitai tte "Il dit qu'il veut acheter un vélo", c'est du discours rapporté.

  Ecrit le 27 mars 2013, 13:26:46 #6

Loumia13



désolée,
- pour la 3eme personne TAGARU ,ce n'est pas très clair pour moi:
il veut acheter un vélo.
kare wa jitensha o kaitagarimasu.(ou kaitagatte imasu)
en bref TAGARU il faut le mettre après la base conjonctive?
pour le reste sugoi ne!
arigatou
  Ecrit le 2 janv. 2013, 20:23:53 #5

Administrateur



Oui, il faut conjuguer Tagaru selon le contexte. Si c'est "Elle veut acheter une nouvelle voiture." sans d'autre contexte, alors "彼女は車を買いたがっています" est plus juste.
  Ecrit le 2 janv. 2013, 12:05:07 #4

Element



Tagaru ne s'utilise pas pour soi-même mais pour une autre personne (à la 3 ème personne).

Je mettrais 彼女は車を買いたがっています。
Elle veut acheter un nouvelle voiture.
彼女は車を欲しがっています。
Elle veut une nouvelle voiture
  Ecrit le 1 janv. 2013, 07:01:16 #3

Mixmi



Je ne suis pas bien sûr de l'usage de TAGARU...
Est-ce qu'on doit dire, par exemple, 彼女は車を買いたがります, ou bien encore autre chose ?
Merci à vous =)
  Ecrit le 16 sept. 2012, 02:23:28 #2

Machiavel75



Pour ikitai ce n'est pas la particule (e) qui dois être utilisée
  Ecrit le 26 août 2012, 15:25:30 #1

Shiroiookami



Oui merci c'est très clair.
1
Copyright ©2006-2021 Japan-Activator    CopyrightFrance.com
Accueil  •  Cours de japonais  •  Culture  •  Forum