Actualité
Thèmes: Jeux vidéos
dimanche 9 juin 2024
Dance Dance Revolution

Element, membre du site depuis ses débuts, nous a fait le plaisir de rédiger un article sur l'une de ses passions. Un grand merci à lui ! Si vous aussi avez déjà pu tester ce jeu, faites-nous part de votre expérience. N'hésitez pas à venir discuter sur ce thème dans la section des commentaires en fin d'article.

Présentation

  • Plateforme : Bornes d'arcade, consoles de jeu, jeu mobile, console de jeu dédiée
  • Editeur : Konami
  • Développeur : Konami
  • Date de sortie : 1998
    Dance Dance Revolution

Principe et gameplay

Dance Dance Revolution ne se joue pas avec une manette en salle d’arcade, mais avec des tapis de danse métalliques équipés de boutons directionnels (haut, bas, gauche, droite), et de barres auxquelles le joueur peut s’accrocher.

Dans ce jeu, des flèches fixes (haut, bas, gauche, droite) sont alignés et représentent un repère.

Pendant qu’une musique est jouée, d'autres flèches défilent de bas en haut jusqu’au repère. Le joueur doit marcher sur les flèches correspondantes au bon moment pour marquer des points. Le jeu consiste à danser sur une chanson jusqu’à la fin en manquant le moins de flèches.

Une barre de vie est également visible en haut de l’écran. Elle se remplit si le joueur appuie avec le bon tempo sur les flèches  (1 ou 2 à la fois), parfois en restant dessus un certain temps. A l’inverse, elle diminue s’il les rate. Si cette barre de vie est bien trop basse, le joueur est en zone rouge, et doit la remplir à nouveau. Il peut passer au niveau suivant s’il lui reste des points de vie à la fin de la chanson. En revanche, si la barre de vie est complètement vide, la partie est terminée.

Enfin, différents commentaires s’affichent à l’écran selon si le joueur marche sur les flèches en rythme ou non («Marvelous», «Perfect», «Great », «Good», «OK», «Miss», «Not Good»).

A la fin de chaque niveau, il peut regarder en détails différentes informations comme :

  • un rang de E à A,(voire AA, AAA ou encore AAAA s’il a un très bon rythme),
  • son score global,
  • le plus grand nombre de combos réussis à la suite et la répartition du nombre de flèches sur lesquelles il a marché selon les commentaires (ex : un combo maximal de 50 flèches d’affilée, 22 flèches «Marvelous», 12 «Perfect», 8 «Great », 3 «Good »,  0 «OK» et 17 «Miss»)
  • le nombre de calories brûlées pendant la chanson, de calories cumulées dans la partie associé à un aliment illustré

Principaux modes de jeu

En début de la partie, le joueur choisit de jouer :

  • tout seul en mode « Single »
  • contre un ami en mode « Versus » (avec chacun sa barre de vie)
  • tout seul, ou à deux joueurs en mode « Double » (en coopération avec une seule barre de vie et sur les deux tapis de danse)

Il choisit ensuite son premier morceau dans un large répertoire et le niveau de difficulté de son choix. Selon la version du jeu à laquelle il joue, il peut y avoir plus d’une centaine de musiques, en majorité des chansons japonaises dans différents styles (J-rock, J-pop, chansons d’animés, variété, techno, dance,..) et quelques morceaux en anglais.

La difficulté d’une chanson varie en fonction de différents critères:

  • le mode de difficulté (Beginner, Basic, Difficult, Expert, Challenge)
  • l’échelle de difficulté en nombre de « pieds », numérotée de 1 à 20
  • les 5 caractéristiques du Groove Radar (cf. ci-dessous)
  • le tempo indiqué en nombre de BPM (battements par minute) selon le genre musical : très lent (50-100 BPM), lent (100-150 BPM), assez rapide (150-200 BPM), rapide voire très rapide (200 BPM et au-delà)

Il y a également des paramètres qui permettent entre autres :

  • d’augmenter la vitesse des flèches(x1, x1.5, x2, etc.) avec pour effet de les espacer et de mieux les lire à l’écran
  • d‘inverser le sens des flèches (de haut en bas)
  • de désactiver les sauts (double flèches)

Ces informations sont bien sûr théoriques. A force de pratiquer, il arrive que certaines chansons d’un niveau expert avec un tempo lent semblent plus abordables que d’autres d’un niveau de difficulté basic mais avec un  tempo très rapide.

 

 

Les différents types de flèches et le Groove radar

Les flèches colorées indiquent la durée des notes et leur synchronisation avec la musique. On retrouve le plus souvent les flèches de base, et les flèches décalées (qui donnent plus du rythme) associées à la durée des pas ci-dessous :

  • Les flèches de base (quarts de temps ) sont représentées par des flèches rouges. Il faut appuyer sur la flèche au moment précis où elle atteint le repère en haut de l’écran.
  • Les flèches «Freeze » (dont la longueur est variable)  symbolisées par des longues flèches. Il faut garder le pied dessus pendant leur durée.
  • Les flèches décalées bleues (huitièmes de temps) sont indiquées par des flèches bleues. Il faut appuyer deux fois plus rapidement que pour les quarts de temps.
  • Les flèches décalées (seizièmes de temps) sont colorées en jaune ou en violet. Il faut appuyer encore plus rapidement, quatre fois plus que pour les quarts de temps.

Certaines flèches indiquant la même direction sont très proches, ce qui oblige à appuyer plusieurs fois sur le même bouton.

Le Groove radar présente sous la forme d’un pentagone les 5 caractéristiques qui vont déterminer la complexité d’une chanson.

  • « Air » désigne le nombre de sauts
  • « Stream » représente la densité globale des notes, en fonction du nombre total de flèches et de la durée de la chanson
  • « Chaos » inclus le nombre de flèches décalées
  • « Voltage »désigne la fréquence maximale de flèches, c’est-à-dire la section de la chanson qui affiche le plus de flèches à l’écran sur 4 mesures consécutives
  • « Freeze »  correspond au nombre de flèches vertes à maintenir pendant un certain temps

Plus qu'un jeu, une expérience aux nombreux bienfaits

La popularité de Dance Dance Revolution s’explique pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, ce jeu est très facile à prendre en main et accessible à tous les publics, les petits comme les grands. Chaque partie peut durer jusqu’à 3 chansons avec en moyenne 2 minutes environ par morceau, ce qui est très court mais suffisant pour passer un bon moment.

Par ailleurs, le principe novateur de jouer avec son corps en mêlant jeu vidéo et danse fait de DDR, un moyen très ludique d’exercer une activité physique et ce quel que soit son niveau (joueur débutant ou confirmé), qu’on aime jouer aux jeux vidéos ou non. Il n’est plus question de jouer assis avec une manette mais debout tout en faisant de l’exercice, ce qui est bon pour la santé.

Des établissements scolaires américains ont d’ailleurs proposé ce jeu aux élèves en guise d’activité physique.

Un joueur américain, Christopher, anciennement en surpoids et ayant racheté une borne d’arcade, y a consacré quelques heures par semaine tout en surveillant son alimentation. Cela lui a permis de perdre une cinquantaine de kilos.

Enfin, la possibilité de jouer à deux entre amis, collègues, ou inconnus apporte une dimension sociale et les hauts-parleurs et les lumières confèrent à la borne d’arcade une ambiance de boîte de nuit. En Asie, aux Etats-Unis et en France, ce jeu est proposé au public en convention et des tournois ont même vu le jour. Beaucoup de joueurs parmi les plus confirmés ont de très bon réflexes, enchaînent les combos avec une vitesse fulgurante et font peu d’erreurs. On peut distinguer les joueurs en deux catégories :

  • les joueurs de «scoring» cherchent à obtenir le meilleur score
  • les joueurs de «style» ajoutent une performance artistique par de la mise en scène, un déguisement, ou une chorégraphie improvisée en « freestyle »

Mon avis

Cela fait plus d’un an que j’ai découvert DDR en jouant à « Dance Dance Revolution A ». Avant j’avais seulement entendu parler de ce jeu qui est très connu au Japon.

Je l’ai découvert dans une salle d’arcade près de chez moi. Au début, je me contentais d’imiter les joueurs sans oser le tester par peur du ridicule. Puis un jour j’ai eu l’occasion d’essayer gratuitement et j’ai tout de suite accroché.

Depuis, j’ai continué d’y jouer. Ce qui était au départ un moyen complémentaire pour travailler mon cardio en-dehors de la salle de sport est ensuite devenu une vraie passion. C’est aussi un sport à part entière avec un aspect très technique. J’ai également joué avec plusieurs joueurs : des adultes, des enfants, des adolescents.

Des joueurs de longue date ou d’anciens compétiteurs contre qui j’ai joués m’ont même donné des conseils, ce qui m’a beaucoup aidé à m’améliorer. Pour n’avoir pris aucun cours de danse, j’ai fait énormément de progrès en quelques mois, et j’arrive à danser sur différents styles de chansons. Je recommande vivement ce jeu à toute personne, même si elle ne sait pas danser, car elle trouvera forcément des morceaux entraînants adaptés à son niveau et à ses goûts musicaux pour progresser. Les parties à deux sont  amusantes et les bénéfices sur la santé sont réels : amélioration de la motricité, du timing, des réflexes, du sens du rythme, de la mémorisation,lutte contre l’obésité, endurance et tonicité.

Il y a beaucoup de chansons en japonais mais également des chansons en anglais et des exclusivités occidentales très connues (selon les versions) parmi lesquelles :

  • «Happy» de Pharrell Williams
  • «Break Free» et «No tears left to cry» d’Ariana Grande
  • «Wake me up» d’Avicii
  • «I want you to know» de Selana Gomez et Zedd
  • «Time of our lives» de Pitbull et Ne-yo
  • «Rain over me» de Pitbull et Marc Anthony
  • «Something just like this» de The Chainsmokers et Coldplay
  • «Domino» de Jessie J
  • «Despacito» de Luis Fonsi et Daddy Yankee
  • «Everytime we touch» de Cascada
  • «Play hard» de David Guetta et Akon
  • «Party rock anthem» de LMFAO
  • «Gentleman» de Psy
  • «Alone» de Marshmello
  • «Physical» et «New rules» de Dua Lipa
  • «Cold heart» d’Elton John et Dua Lipa

Dance Dance Revolution est un des pionniers des jeux musicaux sans lequel d’autres jeux s’inspirant plus ou moins de son concept n’auraient peut-être pas vu le jour. Parmi eux, on peut citer entre autres « Pump it up » qui est un clone de DDR, « Dance Evolution » et « Dancerush Stardom » également édités par Konami, ou encore « Dance Central » et surtout « Just Dance » où on reproduit des chorégraphies avec tout son corps.

DDR ou jeux similaires dans les fictions

Sitographie (liens, reportages vidéos, podcast)

Ecrit par Element

Vous avez aimé cet article ?

1 Soutenez son auteur
2 Partagez-le !
3 Discutez-en !



Pour poster un commentaire, connectez-vous à votre compte


1
  Ecrit le 14 juin 2024, 09:48:09 #3

Shiroiookami



Non, je n'ai jamais eu l'occasion d'en voir un dans ma région. C'est vrai que c'est un bon moyen de faire du sport. Avis à tous les feignants, système très ludique !
  Ecrit le 13 juin 2024, 17:50:47 #2

Element



Shiroiookami, j'ai également vu ce film et j'étais fasciné par cette scène de DDR. Tu as aimé des chansons en particulier ?
J'adore ce jeu tellement il me fait suer mais c'est top pour faire du sport!!
  Ecrit le 13 juin 2024, 11:32:10 #1

Shiroiookami



Oui ce jeu est extra et je l'avais découvert dans le film Wasabi avec Jean Réno et Michel Muller.
(^◇^)
1
Copyright ©2006-2024 Japan-Activator    CopyrightFrance.com
Accueil  •  Cours de japonais  •  Culture  •  Forum