Actualité
Thèmes: Arts martiaux
jeudi 27 septembre 2012

Kendo

 

Le kendo, tel que nous le connaissons aujourd'hui, a pris sa forme vers la fin du 19ème siècle au fil de nombreuses modifications et d'évolutions tout au long de l'histoire du Japon.

On ne peut pas aborder un sujet sur l'histoire du Japon sans parler de samouraïs. Ces hommes, qui excellaient dans l'art du Kenjutsu (剣術), littéralement « technique du sabre », se livraient des guerres et grandes batailles tout au long du 16ème et 17ème siècle. Suite à ces événements, le Japon connut l'ère d'Edo, une période de paix qui perdura plus de 260 ans, provoquant petit à petit l'extinction de cette pratique jusqu'au milieu du 19ème siècle.

                    

C'est dans cette période que va naître le kendo notamment par l'invention, de Naganuma Shiro, du shinai (sabre en bambou) et du bogu (protection au corps). L'évolution du kendo telle que nous la connaissons de nos jours s'achèvera à la fin de l'ère d'Edo. Malgré les mauvaises périodes de guerre qu'a pu traverser le Japon, le kendo reste une discipline encore utilisée de nos jours et représente un grand patrimoine japonais.

 

En pratique, le kendo est un art martial où l'on manie le shinaï (Sabre en bambou). Le but étant de vouloir « tuer » son adversaire à l'aide de coups très précis. Mais en réalité on ne tue pas son adversaire. En effet au kendo, nous utilisons un équipement assez « lourd » qui pourrait un peu s'apparenter à l'armure de nos chevaliers. Mais même les armures ont leur faiblesse, un coup peu précis et mal placé et on peut rapidement se faire mal. Le kendo est un art martial qui forge corps et esprit, dans cette discipline il y a certaines règles de vie à respecter, ici la force ne fait pas tout !


 

 

Lorsqu’un débutant commence le kendo, il ne dispose pas de l'armure complète. Celui-ci commence seulement avec le Keiko-gi et le Hakama. Il devra effectuer les mouvements basiques pendant environ 1 année de licence avant d'avoir l'autorisation de porter l'armure. Si l'élève est sérieux et doué, il se peut que dans certain dojo 6 mois suffisent, c'est alors que le kendo s'ouvre entièrement à vous.

L'armure est composé de 5 parties, le men (la tête), le do (l'équipement au corps), le kote (小手 l'équipement des avant-bras et mains) et le tare (protection bas-ventre et haut des cuisses).

                      

Avec ça, vous pouvez y aller ! L'armure est légèrement encombrante et un peu lourde au premier abord mais on s'y fait assez vite !

Pour l'arme, on utilise dès le début un Shinaï dont la taille et la forme peut varier suivant la qualité du bambou ou si vous êtes un homme ou une femme. Il est composé de quatre lames de bambou (竹 Take) maintenue par des lanières en cuir. Le tout est relié par le Tsuru, un petit câble très tendu qui représente le dos du sabre. Ajoutez-y la garde (Tsuba) et vous avez une arme digne d'un samouraï !

Enfin, le Bokken (Sabre en bois ressemblant à un katana japonais) sert principalement pour effectuer les séries de Kata.

Tout cet attirail peut coûter assez cher et c'est le cas. Généralement les Dojo prêtent l'équipement aux débutants afin qu'ils essaient cet art martial peu commun et ne dépensent une fortune inutilement.

 

Les entraînements au kendo peuvent sembler assez répétitifs. On y effectue souvent les mêmes mouvements. Même s'il en existe une multitude, la force ne fait pas tout, il faut savoir être très précis dans ce que l'ont fait ou engage. Nous effectuons donc, par exemple, des séries de Kirikaeshi (qui signifie « coupe à plusieurs reprises ») qui se composent d'un Men (coup porté à la tête) suivi d'une série de Yokomen (coupe sur les cotés de la tête) en alternant coups à droite et à gauche pour ainsi finalement fermer l'entraînement sur un autre Men basique. Chaque frappe se doit de s'accompagner de son Kiai.

Le Kiai est un cri dont le son sort du ventre et accompagne chaque frappe. C'est un cri personnel qui sert à montrer sa présence et sa force voire intimider son adversaire. Chaque individu possède son propre Kiai et celui-ci demande de l'entraînement avant de l'acquérir. Dans un premier temps le novice effectuera un Kiai avec le nom de la technique exécutée.


 

Conclusion

Le kendo est un art martial que l'on peut qualifier d'ingrat. Les entraînements peuvent sembler répétitifs et la première année est une étape difficile pour les débutants qui ne peuvent porter l'armure. Il ne faut pas oublier que patience est mère de vertu et que tout effort finit par payer.

Le kendo prend tout son sens une fois l'armure en notre possession ! Pour ceux qui souhaitent en apprendre plus sur le kendo sans pour autant lire une tonne de récits incompréhensibles avec des techniques à ne jamais en finir le nom, il existe un manga que j'ai particulièrement apprécié qui nous parle du kendo. Il s'agit de « Bamboo Blade » écrit pas Masahiro Totsuka et illustré par Aguri Igarashi.

Le Kendo c'est plus qu'une forme. C'est une façon de vivre !

Crédits photos :

Ecrit par Naoki

Vous avez aimé cet article ?

1 Soutenez son auteur
2 Partagez-le !
3 Discutez-en !



Pour poster un commentaire, connectez-vous à votre compte


1
  Ecrit le 1 mars 2015, 10:52:27 #18

Koizumisan



Je ne pensais pas que cet art martial était exercé également par des femmes. Merci pour cet article .
  Ecrit le 28 oct. 2014, 12:19:17 #17

Helo-chan



très instructif ! merci beaucoup et bravo pour cet article sur le japon!
  Ecrit le 2 oct. 2013, 12:20:54 #16

Shiroiookami



A quand la deuxième partie ????? Merci
  Ecrit le 23 mai 2013, 14:42:52 #15

Xexe91



J'aimerais bien essayer au moins une fois ce sport :p
  Ecrit le 7 janv. 2013, 16:04:54 #14

ShooRemi



Je pratique le kendo depuis maintenant 6 ans! Mon club est shoshin de carcassonne dans le 11 aussi^^!
Je viens de decouvir ce site et c'est très interessant de montrer tout les aspect du japon! Merci
  Ecrit le 5 janv. 2013, 17:40:23 #13

Makaveli



Je pratique le kendo depuis presque 1 an (d'ailleur je recois mon armure la semaine prochaine) et c'est un pur bonheur. On retrouve vraiment l'esprit convivial du Japon, en pratiquant se sport. Je suis au Shudokan de Narbonne (11). Le sensei est très compétant dans la manière d'enseigner, il est 5eme Dan.
  Ecrit le 17 déc. 2012, 03:52:41 #12

Tsukiyo55



L'équipement me fait penser à l'escrime x) !
@NanonxAL : Je suis de ton avis x) ! le Kendo est bien trop dangereux pour moi qui suis maladroite XD!
Puis le Judo j'en ai fait étant petite aors :p !
Le manga m'a l'air interessant même si je lis très rarement ahah :) !
  Ecrit le 8 nov. 2012, 18:54:28 #11

NanonxAL



je sais que c'est une question de gout mais je prefere le judo ^^
  Ecrit le 30 sept. 2012, 00:29:43 #10

Eskarina



Merci pour l'article bien détaillé.

Je pratique à savigny le temple. Je fais aussi du iaido
  Ecrit le 29 sept. 2012, 16:04:30 #9

Silvercloud



Je suis dans le club de Pessac, à côté de Bordeaux.

Merci à vous, c'est grâce à des personnes comme vous que j'ai eu envie de pratiquer !
  Ecrit le 29 sept. 2012, 12:15:50 #8

Naoki



Oui comme le dis Keiko et silvercloud le kendo est une véritable école de vie, nous devons respecter beaucoup de règle comme les positions en seiza (assis sur les tibias) faire les rei ou même les interdictions d'enjamber les shinaï (âme même du samouraï)! C'est un tout qui forge l'esprit du kendoka et amène à la discipline. Je souhaiterais que ce sport soit aussi enseigné dans les écoles française mais faut pas trop rêver :(

J'avais une question pour ceux qui lise cet article. Si vous en faite en France vous êtes dans quel club?
Personnellement je fais du kendo à Nice et vous?

En tout cas merci pour tout ces encouragements qui me donne d'autant plus envie de parler de la suite de cet article!
  Ecrit le 29 sept. 2012, 11:50:40 #7

Keiko



En habitant hors du Japon, je me rends mieux compte de la beauté de la culture japonaise. Je regrette de ne pas avoir profité de certains aspects de la culture au Japon quand j'y vivais encore.

Heureusement, j'ai eu la chance de pratiquer le kendo quand j'étais collégienne, parce que le cours de kendo était obligatoire dans mon école. On devait acheter un shinai, un hakama et un keiko-gi. On a utilisé le men, le do et le tare de l'école. Quant au kote, je ne me souvient plus si on devait en acheter.Mais, une chose dont je me souviens est de ne pas avoir pu me donner au maximum, car devoir frapper directement un adversaire me dérangeait un peu.

A propos, depuis avril 2012, les cours de Budo (le kendo, le judo, le sumo, etc.) sont obligatoires dans les collèges japonais. Le Budo qu'on pratique varie selon l'école. Cette réforme a pour objectif de familiariser davantage les élèves à la culture japonaise, ainsi que de leur enseigner l'esprit du Budo (notamment le respect de l'adversaire)
  Ecrit le 29 sept. 2012, 11:16:07 #6

Keiko



Merci pour cet article très agréable à lire et complet ! J'ai bien aimé le titre. La couleur est bien associée à celle des armures. Oui, une année sans armure est effectivement dure, car normalement on préfère un match aux exercices répétitifs. Par contre, la base est toujours importante, c'est donc peut-être bien pour un pratiquant à long terme. Je ne savais pas que des mangas sur le kendo existaient. Je pense que ce n'est pas mal du tout de connaître un sport à travers un manga tout d'abord.
  Ecrit le 28 sept. 2012, 13:20:53 #5

Administrateur



Ok merci. Quand on voit le prix des vêtements et des éléments utilisés par les Geisha par exemple, on est en droit de penser que l'excellence artisanale japonaise n'a pas de prix, et donc que du matériel haut de gamme pour le Kendo doit être ruineux.
  Ecrit le 28 sept. 2012, 11:21:51 #4

Naoki



Merci pour votre soutient !
@administrateur Je suis moi même Kendoka et pour un équipement basique de moyenne gamme le tout peux monter à environ 90 euros pour deux Shinaï et un Bokken, 130 euros pour le Hakama et le Keiko-gi, et pour une armure début de gamme adulte il faut compter 400 euros pour les quatre pièces! et là c'est le strict minimum, on peut bien monter la note avec le matériel d'entretien les sacoches pour shinaï/armure etc!

C'est pour cela que les clubs prêtent l'équipement sinon c'est un investissement un peu trop conséquent pour un débutant. Surtout si le mec il achète tout et qu'il abandonne 2 semaines après.
Bien sûr il est conseillé d'avoir son propre équipement après mais on peut acheter les pieces petit à petit.

J'en dirais bien plus dans la suite :)
  Ecrit le 28 sept. 2012, 10:03:31 #3

Eliria



Très belle présentation Naoki. Je ne connaissais pas trop le kendo mais c'est un univers passionnant. J'ai hâte de lire la suite.
  Ecrit le 27 sept. 2012, 20:37:46 #2

Administrateur



Superbe présentation. En lisant le texte, je me suis posé une question. On parle du coût conséquent du matériel pour pratiquer ce sport. Si vous avez déjà pratiqué cet art, quelqu'un pourrait nous donner l'information ?
  Ecrit le 27 sept. 2012, 15:11:15 #1

Silvercloud



Kendoka depuis 3 ans, c'est avec beaucoup de plaisir que j'ai pu lire cet article. Le kendo est une véritable école de la vie ! et pour ceux qui hésiterait à en faire ou pas, venez essayer et vous y prenderez gout à vie ^^
1
Copyright ©2006-2021 Japan-Activator    CopyrightFrance.com
Accueil  •  Cours de japonais  •  Culture  •  Forum