Actualité
mardi 27 septembre 2011

L'un des événements les plus importants du calendrier japonais est l'arrivée du printemps qui se caractérise par la floraison de plusieurs centaines de milliers de cerisiers à travers tout le pays. Depuis des siècles, les gens viennent en masse dans les parcs et les temples afin de profiter de la vision magnifique de tant d'arbres en fleurs au même moment. Le cerisier est un élément central de la culture nipponne : le bois est utilisé dans les arts et l'artisanat, les fleurs servent en cuisine, et l'emblème de la fleur de cerisier se reproduit sur tout, du kimono au porte-bonheur. La fleur de cerisier ou "sakura" est sans aucun doute la fleur préférée des Japonais.

Les fleurs de cerisier commencent à éclore en janvier sur les collines d'Okinawa dans la partie la plus au sud du pays. Peu après, le printemps arrive progressivement sur le continent, passant par Shikoku et Kyushu, et c'est en avril que les fleurs de cerisier éclosent sur de fameux sites tel que le sanctuaire d'Hirano-jinja à Kyoto, dans la partie centrale du territoire. Enfin, c'est en mai que les arbres d' Hokkaido, la partie la plus au nord du pays, fleurissent à leur tour. Chaque région a sa propre variété de "sakura" et l'on en dénombre plus de 300 espèces à travers le pays. La floraison des cerisiers est tellement importante au Japon que lorsque les fleurs éclosent, l'événement fait la une des journaux télévisés et de la presse écrite ! La progression  de l'épanouissement des fleurs en direction du nord est appelée "la ligne de front". Les téléspectateurs sont régulièrement informés afin de connaître les meilleurs endroits où aller pour pouvoir apprécier le pic de la floraison à tout moment. C'est très important, car le "pic de la floraison", le moment où les arbres sont les plus beaux, ne dure qu'une semaine avant que les pétales ne commencent à tomber.

Il existe de nombreux lieux qui sont considérés comme particulièrement idéaux pour la contemplation des fleurs de cerisier. A Nara, plus de 30 000 cerisiers parent les collines de leurs splendides couleurs tandis que le sanctuaire de Kotohiragu dans la province du Shikoku compte plus de 3000 arbres en son enceinte. Il existe aussi des arbres très populaires, dans la préfecture de Gifu, l'un d'eux est âgé de plus de 1500 ans! Malgré tout, vous n'avez nul besoin de vous précipiter vers l'un de ces fameux sites car presque tous les parcs et jardins publics ont leur propre plantation de cerisiers puisque l'éclosion des fleurs marque la célébration d'un des événements les plus attendus du calendrier japonais : la contemplation des fleurs de cerisier, connue sous le nom de "hanami".

L'hanami fut d'abord le privilège des nobles fortunés qui s'installaient alors à l'ombre des cerisiers fleuris de leurs châteaux pour boire et pour écrire de la poésie. Une des fêtes les plus connues fut donnée à Daigoji à Kyoto par le seigneur de guerre Hideyoshi pour célébrer sa victoire dans la guerre civile. Elle est depuis reproduite chaque année lors d'une grande parade. De nos jours, les gens ordinaires organisent également une fête et pratiquement toutes les familles, les sociétés et les écoles en font de même. C'est un événement social remarquable. Les gens organisent des pique-niques et des jeux et boivent ensemble sous les pétales en floraison. Ces réjouissances sont planifiées des mois à l'avance, et il arrive souvent que l'on accorde un jour de congé à une personne afin qu'elle réserve un emplacement de choix pour la fêtes de l'hanami. Rendez-vous dans n'importe quel parc durant la saison de la floraison des cerisiers et vous ressentirez alors une atmosphère fantastique.

Cependant, ce n'est pas simplement la beauté des fleurs de cerisiers qui rend cet événement important au sein de la culture nipponne. Les Japonais y célèbrent aussi le côté éphémère de la nature qui renaît et meurt dans un cycle éternel. Presque aussitôt après leur naissance, les pétales s'envolent tel des flocons de neige au gré du vent. Beaucoup de japonais comparent cette image à la condition mortelle de l'homme, c'est parce que notre vie est brève que nous devons l'apprécier tant que nous le pouvons. Le côté éphémère des fleurs de cerisier peut être compris comme un point central de la manière de penser du peuple japonais.

De la même manière que le cerisier a une signification spirituelle pour les Japonais, il a également de nombreux usages pratiques. Son bois est solide et s'orne de reflets naturels, en faisant un matériau idéal dans l'élaboration de meubles de haute qualité. L'écorce est également très solide et peut être coupée en lamelles qui sont utilisées pour protéger les instruments de musique. Les feuilles sont comestibles et sont utilisées pour envelopper les gâteaux de riz, leur amertume contrastant fortement avec la douceur de ce qu'elles entourent. Les pétales sont également considérés comme un mets délicat. Conservées dans le sel, on les ajoute à l'eau chaude pour en faire un thé fin qui peut être bu accompagné de douceurs à l'ombre des fleurs de cerisiers. Enfin, le motif de la fleur de cerisier est reproduit sur de nombreux articles dans les boutiques de cadeaux à travers le pays, tels que des bols et boîtes laqués.

Cependant, le cerisier japonais est en danger ! Vers le début du vingtième siècle, on a découvert qu'il était possible de croiser différentes variétés de cerisiers. Cela fut réalisé avec succès afin de créer un nouveau type de cerisier appelé Somei Yoshino. Cette arbre devait grandir plus vite que ceux des autres variétés et donner naissance à des fleurs plus grosses. Cependant beaucoup de  ces arbres sont désormais malades et produisent donc moins de fleurs qu'auparavant. L'autre problème est que ces arbres sont stériles et donc incapables de produire des graines. Tous les nouveaux arbres de l'espèce Somei Yoshino sont des clones incapables de s'adapter correctement aux changements environnementaux. Malgré tout, les forestiers et jardiniers suivent des formations spécifiques pour prendre soin de ces arbres. Ils taillent et élaguent les branches, stimulant ainsi leur croissance, remplacent la terre ancienne et coupent les racines malades. Grâce à cet entretien méticuleux, des arbres âgés de plus de 120 ans sont préservés, une réussite importante étant donné l'importance iconographique de la fleur de cerisier dans la culture japonaise.

Ecrit par Raphael

Vous avez aimé cet article ?

1 Soutenez son auteur
2 Partagez-le !
3 Discutez-en !



Pour poster un commentaire, connectez-vous à votre compte


1
  Ecrit le 5 janv. 2014, 21:01:31 #5

Jaimepaslesoranges



Je trouve un cerisier japonais vraiment magnifique. Et l'odeur aussi, j'ai même un parfum de cerisier en fleurs ^^
Je n'ai pas pu m'empêcher de commenter, cela m'a fait penser au très joli manga Byōsoku Go Senchimētoru (5cm per second). 5 cm par seconde, la vitesse avec laquelle les fleurs tombent de l'arbre. C'est très poétique. Honnêtement, le Japon, c'est un rêve. Surtout au printemps. ♥
  Ecrit le 26 nov. 2013, 18:03:21 #4

Loumia13



Moi je dis vive le printemps!!! c'est magnifique...
  Ecrit le 23 mai 2013, 14:22:54 #3

Xexe91



La fleur de cerisier est un emblême fort pour moi, et représente parfaitement le Japon. C'est une fleur délicate, tout comme le culture nippone. Ma fleur préférée :)
  Ecrit le 16 janv. 2013, 18:07:29 #2

Inventive



Allergies ou non c'est plutôt zolie comme arbre ^^
  Ecrit le 17 déc. 2012, 01:57:29 #1

Tsukiyo55



C'est vraiment beau tout de même, il me semble que ce soit le seul arbre pouvant être rose à une certaine période x) !?
Le problème c'est que je fais des alergies au poleine je n'imagine pas si le jour où j'irais au Japon ce soit la saison des Sakura XD ! C'est vraiment pas de chance quoi :( ...
1
Copyright ©2006-2021 Japan-Activator    CopyrightFrance.com
Accueil  •  Cours de japonais  •  Culture  •  Forum